1983

TEXTE
Alice Carré
CONCEPTION
Alice Carré et Margaux Eskenazi
MISE EN SCÈNE
Margaux Eskenazi
théâtre, 22 → 23, création, saison 22 → 23

création

11 Jan.
22 Jan. 2023

DU LUNDI AU VENDREDI À 20H, SAMEDI À 18H, DIMANCHE À 15H30
RELÂCHE LE MARDI
durée estimée : 2h15 - Grande salle

1983, c’est l’année de la marche pour l’égalité et contre le racisme, lancée après des violences policières survenues dans le quartier des Minguettes à Vénissieux, qui porta de Marseille à Paris l’espoir d’enfants d’immigrés de voir leur place reconnue dans la société française. 1983 marque aussi le « tournant de la rigueur » dans la politique de François Mitterrand qui choisit d’épouser une politique économique européenne résolument plus libérale et se coupe progressivement de son programme social. C’est enfin l’année où le Front national obtient ses premiers résultats notables à des élections.

Après Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre, sur les courants de la négritude et la créolité, et Et le cœur fume encore, sur les traces de la guerre d’Algérie, la Compagnie Nova poursuit sa réflexion sur les identités françaises et ses transmissions mémorielles. Alice Carré et Margaux Ezkenazi partent cette fois d’un moment crucial dans l’histoire de la France où se dessine une rupture entre la nation et ses quartiers populaires, devenue manifeste aujourd’hui.

À la jonction de l’Histoire et de l’intime, 1983 s’ancre dans un travail d’enquête et de recherche, nourri de la rencontre de témoins, marcheurs et enfants de marcheurs, ainsi qu’avec des associations sur les territoires.

Porté par un travail de troupe où chaque acteur s’engage personnellement dans la matière documentaire, 1983 cherche la friction du réel et de la fiction, puisant sa force poétique dans les mouvements de RAP (Rock Against Police), la figure de Rachid Taha et du groupe musical Carte de Séjour. La jubilation du jeu s’inspire de la liberté et l’extraordinaire diversité de tons des radios pirates et libres du début des années 1980 pour explorer les récits recueillis, décrypter ce tournant politique, et éclairer notre présent.

« Dès qu’on a eu dix-huit ans et une heure, on a fait nos papiers français. Et c’est vrai que cette génération - et la Marche de 1983 a aidé – est dans une continuité historique avec la précédente. Il y a une filiation avec la militance de nos pères et de nos mères au FLN. Ils
ont participé à une guerre de libération contre l’oppression coloniale. Cette filiation est très importante quand on parle de la Marche ou de l’engagement des Français issus de l’immigration maghrébine. Elle est belle
cette filiation, chacun avec ses maux – il a fallu rompre avec la culpabilité de ne pas rentrer au pays, avec le mythe du retour, et dire : notre vie, elle peut se passer en France. »
Léla Bencharif, militante associative.
Extrait d’un entretien réalisé par la Compagnie Nova à Saint-Étienne en janvier 2022.

tmp

Rencontre avec l’équipe artistique

mercredi 15 Juin. 2022

Générique

AVEC Armelle Abibou, Loup Balthazar, Salif Cisse, Anissa Kaki, Malek Lamraoui, Yannick Morzelle, Raphaël Naasz, Éva Rami
SCÉNOGRAPHIE Julie Boillot-Savarin
LUMIÈRE Mariam Rency
VIDÉO Quentin Vigier
SON Antoine Prost
COSTUMES Sarah Lazaro

Production Compagnie Nova ; Théâtre National Populaire.
Coproduction La Comédie de Saint-Étienne – CDN ; Théâtre de la Ville, Paris ; Les Gémeaux – scène nationale de Sceaux ; La Comédie de Béthune – CDN Hauts-de-France ; La rose des vents – scène nationale Lille Métropole, Villeneuve-d’Ascq ; La Comédie de Valence – CDN Drôme-Ardèche ; Le Quai des Arts, Argentan ; Théâtre de La Cité Internationale, Paris ; La Machinerie, Vénissieux ; La Passerelle – scène nationale de Gap-Alpes du Sud ; Forum Jacques Prévert, Carros ; Le Théâtre du Bois de L’Aune, Aix-en-Provence ; Théâtre au Fil de l’eau, Pantin ; Le Théâtre de Privas – scène conventionnée Art en Territoire ; La Grange Dîmière, Fresnes.
Soutiens Région Île-de-France ; ministère de la Culture (DRAC Île-de-France) ; Direction Générale de la Création Artistique (DGCA) ; Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis ; Théâtre Joliette – scène conventionnée, Marseille ; CENTQUATRE-PARIS ; la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon – Centre national des écritures du spectacle.
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National.

Lien(s)

Dimanche 22 janvier représentation en audiodescription