Direction Julie Deliquet

Après des études de cinéma et à l’issue de sa formation au Conservatoire de Montpellier puis à l’École du Studio-Théâtre d’Asnières, Julie Deliquet poursuit sa formation à l’École Internationale Jacques Lecoq.
Elle crée le Collectif In Vitro en 2009 et présente Derniers Remords avant l’oubli de Jean-Luc Lagarce (2e volet du triptyque « Des années 70
à nos jours… ») dans le cadre du concours Jeunes metteurs en scène du Théâtre 13, elle y reçoit le prix du public.

En 2011, elle crée La Noce de Bertolt Brecht (1er volet du triptyque) au théâtre de Vanves puis au Centquatre-Paris dans le cadre du festival Impatience, puis en 2013, Nous sommes seuls maintenant, création collective et 3e volet du triptyque. Le triptyque est repris en version intégrale au Théâtre de la Ville et au Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint Denis dans le cadre du festival d’Automne 2014.
En 2015, elle met en scène Gabriel(le), pour le projet «Adolescence et territoire(s)» à l’initiative de l’Odéon – Théâtre de l’Europe, et crée Catherine et Christian (fin de partie), épilogue du triptyque, au Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis dans le cadre du festival d’Automne 2015.

En septembre 2016, elle met en scène Vania d’après Oncle Vania d’Anton Tchekhov à la Comédie-Française. Elle crée Mélancolie(s) en octobre 2017 d’après Les Trois Sœurs et Ivanov d’Anton Tchekhov au CDN de Lorient et repris au Théâtre de la Bastille.

En 2018-2019, Julie Deliquet crée Fanny et Alexandre à la Comédie-Française, réalise un court-métrage, Violetta, dans le cadre de 3e scène de l’Opéra de Paris et crée Un conte de Noël à l’automne 2019 à la Comédie de Saint-Étienne-CDN. Le spectacle sera repris à l’Odéon-Ateliers Berthier dans le cadre du festival d’Automne 2019.
Julie Deliquet est marraine de la promotion 29 de l’école de la Comédie de Saint-Étienne et créera avec les élèves une écriture de plateau Le Ciel bascule en juin 2020.

Julie Deliquet est nommée à la direction du Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis en mars 2020.