Les Monstrueuses © Pascale Fournier

Les Monstrueuses

DE
Leïla Anis
MISE EN SCÈNE
Karim Hammiche
hors les murs, théâtre, en tournée, saison 20 → 21
Spectacle à partir de 14 ans

De janvier à mars 2021 (calendrier à venir)
Dans trois communes franciliennes :
Villeneuve-la-Garenne, Neuilly-sur-Marne, Livry-Gargan, Sevran (sous réserve)
Durée : 1h05

et à la Maison de Quartier Floréal (sous réserve) et au Théâtre Jean Vilar de L’Île-Saint-Denis (sous réserve)
Durée : 1h05

Ella, jeune femme d’aujourd’hui, perd connaissance devant un laboratoire d’analyses médicales et se réveille dans une chambre d’hôpital en 1929. Un médecin cherchant à savoir ce qui s’est passé, décide de l’accompagner. Au gré de son amnésie post-traumatique, Ella part à la recherche irrépressible de celles qui constituent l’histoire brûlante et innommée des
« monstrueuses », de Jeanne son arrière-grand-mère maternelle, à Rosa l’enfant de Jeanne, en passant par Joséphine la mère d’Ella, et de Zeïna au Yémen, à Awa son arrière-grand-mère paternelle. Métissée d’orient et d’occident, elle va porter en elle toutes les histoires uniques et universelles de ses génitrices, ces femmes hors des stéréotypes de leurs époques, jugées monstrueuses pour leur liberté de pensée et d’agir, portant l’héritage d’un monstre de non-dits et de douleur face aux accouchements difficiles, à l’avortement clandestin, aux violences sexistes, à la culpabilité face à un introuvable instinct maternel… Leïla Anis, comédienne et auteure associée au TGP, tisse leurs trajectoires sur le papier et les incarne, seule et plurielle. Acteur au plateau, Karim Hammiche met aussi en scène ces figures de femmes déployant la trame complexe des relations mère-fille dans leurs corps polymorphes. Il cisèle par le son et la lumière ce voyage dans l’espace mental d’Ella. Dans une écriture tout aussi puissante que poétique, la compagnie de l’Œil brun nous emporte vers des terres lointaines ou plus proches de nous, au sein d’une constellation familiale qui traverse les époques et les épreuves pour délier la parole, ne plus reproduire les discriminations et le silence, pour se libérer.  

« Terre des femmes coupées
La lune rugit dans le noir
La Majnouna coupe la nuit en deux
La femme folle fend l'air »

tmp

Générique

AVEC Leïla Anis et Karim Hammiche

SCÉNOGRAPHIE Karim Hammiche
LUMIÈRE ET RÉGIE Hugo Dupont

MUSIQUE Clément Bernardeau
RÉGIE GÉNÉRALE Lenaig Zanitti
RÉGIE SON Tony Bruneau
CONSTRUCTION DU DÉCOR Hugo Dupont

Le texte est publié aux éditions Lansman.

Production La compagnie de l’Œil brun.
Coproduction Théâtre de Cachan ; Grange dîmière – Théâtre de Fresnes, L’Atelier à spectacle, scène conventionnée de l’Agglo du Pays de Dreux ; Ville de Dreux ; Département de l’Eure-et-Loir ; Région Centre-Val de Loire ;ministère de la Culture (DRAC Centre-Val de Loire).
Soutien La Maison des Métallos, Paris ; le Merlan scène nationale de Marseille ; le Théâtre de la Tête Noire, scène conventionnée écritures contemporaines ; le Théâtre en Pièces ; la 5ème saison /ACCR ; Textes en l’Air Saint-Antoine-L’Abbaye.

Leïla Anis est artiste associée du Théâtre Gérard Philipe.

Tournée

Tournée hors-les-murs à Saint-Denis et en Île-de-France dans des lieux non dédiés au spectacle vivant
De janvier à mars 2021 – en construction

Lien(s)