Huit heures ne font pas un jour

DE
Rainer Werner Fassbinder
MISE EN SCÈNE
Julie Deliquet
théâtre, création, Créations 2021-2022, en tournée 21 → 22, saison 21 → 22

création

29 Sep.
17 Oct. 2021

du lundi au vendredi à 19h30, samedi à 17h, dimanche à 15h
relâche le mardi et le jeudi 7 octobre
durée : 3h15 – salle Roger Blin

Venez rencontrer les Krügger-Epp, famille typique de la classe ouvrière allemande des années 1970, impliquée dans les grands mouvements de son époque : luttes sociales, droits de la femme et de l’enfant, possibilité de se loger dignement à la retraite, premières tentatives d’autogestion… Une véritable galerie de personnages réunis dans leur espace de travail, lieu de vie où chacun évolue avec ses propres contradictions, tout en étant capable de solidarité et de fraternité.

Après l’adaptation des films Fanny et Alexandre d’Ingmar Bergman et Un conte de Noël d’Arnaud Desplechin, Julie Deliquet crée Huit heures ne font pas un jour, mini-série de cinq épisodes, née de l’imagination fertile du cinéaste et dramaturge Rainer Werner Fassbinder, diffusée à la télévision allemande en 1972. Énorme succès en Allemagne, cette œuvre du peuple pensée pour le peuple met en scène le peuple ! Méconnue en France, elle connaît ici sa toute première version théâtrale. La metteuse en scène a choisi d’orienter la riche matière du feuilleton de Fassbinder en suivant les péripéties que vivent ces hommes et ces femmes à l’usine, dans un esprit sériel destiné à toute la famille, notamment à travers l’histoire d’amour entre Jochen, le petit-fils Krügger-Epp, en quête de justice sociale, et Marion, jeune femme libre et émancipée.

Par leur énergie, leur humour, leur sincérité, les personnages émouvants de cette saga nous emmènent dans une vaste épopée professionnelle et familiale. Ils partagent l’espoir d’une société heureuse et épanouie, plaçant l’imagination au pouvoir, quitte à faire preuve d’insolence ! Entre la rue, l’arrière-salle et l’atelier, l’union fait ici la force dans une vision utopiste de la vie ouvrière menée par treize acteurs totalement engagés dans cette aventure scénique. Oui, venez les rencontrer !

« Il faut juste l’encourager. C’est facile pour personne de sauter par-dessus sa condition. »
Rainer Werner Fassbinder, Huit heures ne font pas un jour

tmp

Rencontre avec l’équipe artistique

dimanche 10 Oct. 2021

rencontre avec l'équipe artistique à l'issue de la représentation

Générique

AVEC Lina Alsayed, Julie André, Éric Charon, Évelyne Didi, Christian Drillaud, Olivier Faliez, Ambre Febvre, Zakariya Gouram, Brahim Koutari, Agnès Ramy, David Seigneur, Mikaël Treguer, Hélène Viviès ET EN ALTERNANCE Paula Achache, Stella Fabrizy Perrin, Nina Hammiche
TRADUCTION Laurent Muhleisen
COLLABORATION ARTISTIQUE Pascale Fournier, Richard Sandra
VERSION SCÉNIQUE Julie André, Julie Deliquet, Florence Seyvos
SCÉNOGRAPHIE Julie Deliquet, Zoé Pautet
LUMIÈRE Vyara Stefanova
SON Pierre De Cintaz
COSTUMES Julie Scobeltzine
RÉGIE GÉNÉRALE Léo Rossi-Roth
Le décor a été réalisé dans les ateliers du Théâtre Gérard Philipe, sous la direction de François Sallé.
Les œuvres de Rainer Werner Fassbinder sont représentées par L’ARCHE – agence théâtrale. L’intégralité des huit épisodes de l’œuvre Huit heures ne font pas un jour est publiée par L’ARCHE Éditeur, www.arche-editeur.com © L’Arche, 2021.

Production Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis.
Coproduction La Comédie – CDN de Reims ; TnBA, Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine ; La Coursive – scène nationale de La Rochelle ; Théâtre Joliette – scène conventionnée, Marseille.
Avec le soutien de L’École de la Comédie de Saint-Étienne / DIÈSE# Auvergne-Rhône-Alpes.

La presse en parle

Revue de presse- Huit heures ne font pas un jour

« Sur le plateau, ça brasse, ça chante, ça boit, ça vie… Julie Deliquet a l’art de donner corps à un groupe, au sens littéral du terme (il y a un paquet de comédiennes et comédiens devant nous, qui prennent un plaisir évident à jouer) comme métaphorique : son spectacle, généreux, porte haut l’idée de collectif, qu’il soit familial, social…» Le Petit Bulletin – Janvier 2022

Théâtre(s) Hiver 2021

« Après Bergman, c’est à un autre grand nom du cinéma que Julie Deliquet adapte au théâtre : Rainer Werner Fassbinder. Avec Huit heures ne font pas un jour, la metteuse en scène livre un beau spectacle, à la fois drôle, social et politique.» Maze –  Octobre 2021

“Avec « Huit heures ne font pas un jour », au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, la metteuse en scène signe une adaptation enlevée du feuilleton télévisé sur le monde ouvrier de Rainer Werner Fassbinder.» Fabienne Darge, Le Monde – Octobre 2021

« La mise en scène de Julie Deliquet est brillante. C’est le spectacle le plus réjouissant de cette rentrée théâtrale.»  Stéphane Capron, France Inter –  Octobre 2021

« Le feuilleton allemand de Fassbinder, repris sur scène par Julie Deliquet, re tue avec bonheur les tribulations d’une dizaine d’ouvriers dans les années 70.» Libération –  octobre 2021

« Huit Heures ne font pas un jour”, la réjouissante première création de Julie Deliquet en tant que directrice du TGP»  Fabienne Arvers, Les Inrockuptibles – Octobre 2021

Théâtres.com –  Octobre 2021

« Avec eux, Julie Deliquet réussit l’impossible : convoquer le passé sans jamais sombrer dans la nostalgie. C’est ici et maintenant. C’est la puissance du théâtre ! » Nicolas Thevenot, Un Fauteuil Pour L’Orchestre –  Octobre 2021

« Julie Deliquet est une chef de troupe hors pair, ses treize comédiens jouent leur partition avec allant et talent. Sa première création comme directrice du Théâtre Gérard Philipe est à voir absolument.» , Nathalie Simon, Théâtral Magazine – Octobre 2021

« Comme pour Un conte de Noël magnifiquement adapté du film d’Arnaud Desplechin, Julie Deliquet s’appuie sur une troupe talentueuse qu’elle entraîne à sa suite avec une aisance bluffante.»  Nathalie Simon, Le Figaro – Octobre 2021

« Julie Deliquet et sa troupe de comédiens nous offrent un moment jubilatoire où le théâtre et la vie ne font plus qu’un. L’œuvre engagée et militante est une véritable épopée solidaire et familiale, interprétée avec une énergie et un humour communicatifs et un souffle optimiste. » Arts Mouvants – Octobre 2021

« Julie Deliquet a réussi un beau et vrai théâtre populaire comme on n’en fait plus » Véronique Hotte, Hottello – Octobre 2021

« La metteuse en scène transforme cette utopie en marche en un long plan-séquence à la fluidité remarquable d’intelligence et de finesse. » Vincent Bouquet, Sceneweb – Octobre 2021

« Une saga magnifique au cœur du monde ouvrier où l’utopie et la lutte, l’humour et l’amour s’épaulent, où les quatorze actrices et acteurs réunis forment une formidable troupe. On rit, on rage, on rêve. Quel bonheur !» Mediapart – Octobre 2021

« Au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, Julie Deliquet adapte avec brio la série télé « Huit heures ne font pas un jour » réalisée par Rainer Werner Fassbinder en 1972. Une chronique familiale et ouvrière portée par un optimisme et un humour ravageurs.» Philippe Chevilley, Les Echos – Octobre 2021

« En 1972, le cinéaste allemand Rainer Werner Fassbinder créait Huit heures ne font pas un jour, une formidable mini-série de cinq épisodes mettant en scène les Krügger-Epp, famille typique de la classe ouvrière allemande des années 1970, impliquée dans les grands mouvements de son époque…La metteuse en scène Julie Deliquet, qui dirige dorénavant le Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, en propose une adaptation théâtrale, portée par son talent pour le théâtre de troupe » Le Monde –  Septembre 2021

«Julie Deliquet est une chef de troupe hors pair, ses treize comédiens jouent leur partition avec allant et talent. Sa première création comme directrice du Théâtre Gérard Philipe est à voir absolument.», Nathalie Simon, Théâtral Magazine – Septembre/ Octobre 2021

La Terrasse – 20 Août 2021

Tournée 21 → 22

Du 5 au 7 janvier 2022, Domaine d’O, Montpellier
Le 14 janvier, Espace Marcel Carné, Saint-Michel-sur-Orge
Du 19 au 23 janvier, Théâtre des Célestins, Lyon
Du 2 au 4 février, MC2 : Grenoble, scène nationale
Les 9 et 10 février, La Coursive, scène nationale de La Rochelle
Du 16 au 18 février, ThéâtredelaCité, centre dramatique national, Toulouse
Les 24 et 25 février, Comédie de Colmar, centre dramatique national Grand Est Alsace
Les 4 et 5 mars, Châteauvallon – Le Liberté, scène nationale, Toulon
Du 10 au 12 mars, Théâtre Joliette, scène conventionnée, Marseille
Les 17 et 18 mars, Théâtre de l’Union, centre dramatique national, Limoges
Du 23 au 25 mars, Comédie, centre dramatique national, Reims
Les 6 et 7 avril, Comédie de Caen, centre dramatique national de Normandie

Partenaires Automne 2022
TnBA, Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine ; Théâtre de Lorient, centre dramatique national (en cours de construction)

exposition

mercredi 29 Sep. 2021