Libre arbitre

CONCEPTION ET ÉCRITURE
Julie Bertin, Léa Girardet
MISE EN SCENE
Julie Bertin
théâtre, 22 → 23, saison 22 → 23

11 Fév.

LE 11 FÉVRIER À 18H
DURÉE : 1h40

Pour ce spectacle, des séances scolaires son organisées les 9 et 10 février.
renseignements : 01 48 13 70 01

SPECTACLE À PARTIR DE 14 ANS

Berlin 2009. Championnat du monde d’athlétisme. Caster Semenya remporte la médaille d’or du 800 mètres femmes. Aussitôt, la jeune athlète sud- africaine éveille les soupçons de la Fédération internationale et doit se soumettre à un test de féminité puis à un traitement hormonal pour retrouver les pistes. Plus de dix ans après, cette sportive hors norme se bat toujours pour faire valoir ses droits auprès des instances juridiques.

Depuis des décennies, lors des Jeux olympiques et autres compétitions internationales, force est de constater que ces convocations de la part des instances sportives apparaissent très souvent à la suite d’une médaille d’or : une femme trop forte, trop rapide, trop performante est définitivement suspecte. De quoi cette affaire est-elle le symptôme ? Qu’est-ce qu’une « vraie » femme et pourquoi cette question ne cesse de hanter les grandes compétitions sportives ? Dans le dispositif d’une piste d’athlétisme, quatre comédiennes interprètent les différents protagonistes de cette histoire et donnent corps à Caster Semenya, mais aussi au Comité d’experts scientifiques de la Fédération internationale d’athlétisme, aux journalistes, aux avocats. Par leur engagement physique et leur jubilation à changer rapidement de rôle et de genre, les interprètes sont porteuses tour à tour de la tension et des pressions subies par la championne, de son énergie dans la révolte comme de l’agressivité et des manœuvres hypocrites de ses adversaires. Elles font ainsi résonner haut et fort la question de la représentation du corps des femmes – lorsqu’il s’éloigne des canons de beauté plébiscités –, de son contrôle et des rapports de pouvoir à l’œuvre dans notre société.

Cette pièce est librement inspirée de la vie de Caster Semenya.

Avertissement : certaines scènes abordant la médicalisation du corps des personnes intersexes peuvent heurter la sensibilité des personnes concernées.

« Tout ce que nous voulons, c’est être autorisées une fois pour toutes à courir librement, comme
les femmes fortes et courageuses que nous sommes et avons toujours été. »
Caster Semenya, communiqué de presse du 25 février 2021

tmp

Rencontre avec l’équipe artistique

samedi 11 Fév. 2023

rencontre avec l'équipe artistique à l’issue de la représentation modérée par Audrey Boisgontier

Générique

AVEC Léa Girardet, Cléa Laizé, Juliette Speck et Julie Teuf
COLLABORATION ARTISTIQUE Gaia Singer
CHORÉGRAPHIE Julien Gallée-Ferré
SCÉNOGRAPHIE ET VIDÉO Pierre Nouvel
LUMIÈRE Pascal Noël SON Lucas Lelièvre
COSTUMES Floriane Gaudin
RÉGIE GÉNÉRALE ET LUMIÈRE Thomas Jacquemart EN ALTERNANCE AVEC Léo Delorme
RÉGIE SON ET VIDÉO Théo Lavirotte EN ALTERNANCE AVEC Thomas Lanza  

Production Compagnie Le Grand Chelem et ACMÉ.
Coproduction Le Quartz – scène nationale de Brest ; Le Safran – scène conventionnée d’Amiens Métropole ; Réseau La Vie Devant Soi : Théâtre de Chevilly-Larue, Théâtre Antoine Vitez – scène d’Ivry, Théâtre de Châtillon, Théâtre Jean Vilar, Vitry-sur-Seine, Pivo – Théâtre en territoire / scène conventionnée, Théâtre Dunois, L’entre deux – scène de Lésigny.

Accueil en résidence Théâtre de Chevilly-Larue ; Théâtre 13, Paris ; CENTQUATRE-PARIS ; la Ville de Pantin (Salle Jacques Brel) ; Théâtre de Châtillon ; Le Safran – scène conventionnée d’Amiens Métropole.
Avec le soutien du ministère de la Culture (DRAC Île-de-France) ; de la Fondation Alice Milliat ; du fonds d’insertion de l’École du TNB. Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National. Projet lauréat du Réseau La Vie Devant Soi 2020.
Remerciements à Anaïs Bohuon, Anne Schmitt, Claire Bouvattier, Laurence Brunet, Hermine Parker et au Collectif intersexe Activiste-OII France.