Des femmes qui nagent

DE
Pauline Peyrade
MISE EN SCÈNE
Émilie Capliez
théâtre, 22 → 23, création, saison 22 → 23

création

8 Mar.
19 Mar. 2023

DU LUNDI AU VENDREDI À 20H, SAMEDI À 18H, DIMANCHE À 15H30
RELÂCHE LE MARDI
durée estimée : 2h - Grande salle Delphine Seyrig

SPECTACLE À PARTIR DE 14 ANS

À l’origine de ce spectacle, il y a le rêve de jeune fille d’Émilie Capliez, celui de devenir un jour actrice pour ressembler à celles qu’elle contemple, fascinée, aussi bien à l’écran que sur les plateaux de théâtre. Plus tard, devenue metteuse en scène, la voici qui regarde une nouvelle génération de comédiennes et d’actrices, ce qu’elles incarnent, ce qui a changé et ce qui reste immuable. Partageant avec l’autrice Pauline Peyrade l’amour du cinéma, lui vient l’envie, comme une nécessité, d’inventer un spectacle au service d’une « autre » histoire des femmes. Des femmes de cinéma. Des femmes au cinéma. De Catherine Deneuve à Marilyn Monroe en passant par Romy Schneider et Delphine Seyrig. De Gena Rowlands à Aïssa Maïga, en passant par Adèle Haenel et Chantal Akerman. Des femmes qui nagent est un portrait kaléidoscopique d’actrices, de réalisatrices et de créatrices, dont certaines, pionnières, ont été oubliées.

Il y est question d’icônes et de scènes mythiques, de paillettes et de combats, comme autant de petits miroirs que l’on souhaite tendre ou briser. Grâce à un dispositif visuel et plastique, le spectateur est immergé dans le processus de fabrication de tableaux en direct : dans le hall d’entrée d’un cinéma, chaque recoin – du stand de popcorn au guichet de la billetterie en passant par la chaise de l’ouvreuse – est susceptible d’accueillir l’apparition d’une scène de film pour se métamorphoser soudain en loge, chambre, intérieur enfumé de voiture ou escalier vertigineux. Quatre comédiennes, aux parcours et aux âges différents, rejouent des situations pour questionner les stéréotypes, révélant une part cachée du métier d’actrice, faite de violences, de douleurs et de failles. La scène devient un infini lieu de tournage, dans lequel les actrices évadées des salles se racontent, bousculant ainsi leurs rôles dans nos imaginaires et dans nos fictions.

« Les yeux grands ouverts et l’air de voir, mais c’est un rêve qu’elle voit. »
Joyce Carol Oates, Blonde, traduction Claude Seban

tmp

Rencontre avec l’équipe artistique

dimanche 12 Mar. 2023

La rencontre sera modérée par Anne-Laure Benharrosh, enseignante et chercheuse en littérature

Générique

AVEC Odja Llorca, Catherine Morlot, Alma Palacios, Léa Sery
DRAMATURGIE Juliette de Beauchamp
SCÉNOGRAPHIE Alban Ho Van
LUMIÈRE Kelig Le Bars
IMAGES Jean-Louis Fernandez
COSTUMES Caroline Tavernier
ASSISTANAT À LA MISE EN SCÈNE Julien Lewkowicz

Production Comédie de Colmar – CDN Grand Est Alsace.
Coproduction Théâtre de l’Union – CDN du Limousin ; La Filature – scène nationale, Mulhouse.
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National.    

Lien(s)