Jeu

Compagnie A Kan la Dériv’
TEXTE ET MISE EN SCÈNE
Anthony Diaz
théâtre d’objet, jeune public 21 → 22

16 Fév.
19 Fév. 2022

mercredi 16 février à 15h, samedi 19 février 2022 à 16h
durée : 40 min – salle Mehmet Ulusoy

Pour ce spectacles des représentations scolaires sont organisés.
Renseignements : 01 49 33 65 30

Spectacle à partir de 3 ans

Debout Basile ! Pour ce tout petit garçon, la journée est pleine d’événements : se lever, prendre le chemin de l’école, écrire l’alphabet… Heureusement, son père est là, pour l’aider à affronter cette grande aventure qu’est la vie de tous les jours.

Attentive à créer un nouveau théâtre de marionnettes, la compagnie A Kan la Dériv’ nous emporte avec Jeu dans une formidable leçon d’acceptation des différences. À travers une journée découpée en huit saynètes, Basile essaie de trouver sa voie entre les contraintes de la vie quotidienne et son imagination fertile, qui a vite fait de l’emmener ailleurs…

Un masque sans expression suspendu dans le vide, les mains gantées de blanc des marionnettistes habillés de noir mais à visage découvert, ce spectacle ne cache rien de la manipulation, et parvient dans le même mouvement à nous émerveiller. Dans Jeu, Basile peut être un petit individu au corps figuré par une main, un cartable devenir en deux secondes le corps d’un chien ou le père de notre petit garçon tenir droit grâce à une cravate – qui peut se transformer en épée ! Les objets du quotidien sont ici déviés de leur fonction et permettent à l’enfant de les transformer en outils de communication au sein d’un monde si difficile à comprendre quand on est petit.

Ce spectacle de marionnettes étonne également par l’originalité de son décor : un castelet réinventé, fonctionnant à partir de cubes symétriques recouverts de dessins, tel un jeu grandeur nature. Dans cette scénographie sans cesse en mouvement, tout se défait ou se recompose pour représenter un lit, un immeuble, des tables de classe. Ces cubes participent à l’espace réel comme mental du petit Basile dans une histoire contée avec peu de mots qui révèle, entre imaginaire et réalité, l’importance de l’écoute et du soutien.

« La seule arme des enfants contre le monde, c’est l’imaginaire. »
Claude Miller, extrait d’un entretien publié dans Studio Magazine (octobre 1998)

tmp

Générique

AVEC Anastasia Puppis, Vincent Varène
DRAMATURGIE Amel Banaïssa
SCÉNOGRAPHIE Anthony Diaz, Grégoire Chombard
MUSIQUE Alice Huc

Production compagnie A Kan la Dériv’
Avec le soutien du ministère de la Culture (DRAC Île-de-France) ; du Département du Nord ; de la Ville de Nogent-sur-Marne ; de l’Espace Tonkin – scène conventionnée « Arts de la marionnette », Villeurbanne ; du Collège Pharamond Savary de Gouzeaucourt ; du Pocket Théâtre, Nogent-sur-Marne ; du Théâtre de l’Abbaye, Saint-Maur-des-Fossés ; de la SPEDIDAM ; du Théâtre de la Villette.

samedi 19 Fév. 2022