Édito

    La saison 2021-2022 du TGP sera populaire, engagée et joyeuse. Elle sera placée sous le signe du faire-ensemble. Une saison riche, avec quatorze créations – dont dix portées par des femmes –, cinq reports des précédentes saisons et sept spectacles jeune public. En rassemblant des propositions artistiques très variées, une question centrale naviguera cependant entre les œuvres : comment vivre le collectif après une période qui a tant éprouvé notre lien à l’entraide et au vivre-ensemble ? Qu’est-ce que l’individu, aujourd’hui, face à la société, face au monde, face au groupe ? Comment tenir, résister et donner voix à des actions possibles par l’écriture théâtrale ? Par quels modèles passons-nous pour y parvenir : la résilience, la résistance, la réparation ? La fiction peut-elle réparer le réel ? Ou du moins, comment peut-elle y répondre ?

    Grâce aux nombreuses créations qui cohabiteront, les concepts de fraternité et d’utopie seront interrogés sous des formes esthétiques très différentes. Qu’est-ce que le faire-ensemble dans le monde du travail ou dans la sphère privée – dans la famille, dans le couple ? Qu’est-ce que le faire-ensemble quand on est élève, quand on est une fille, quand on est un garçon, quand on est jeune, quand on est vieux ? En quoi les luttes sociales du passé ont-elles été fondatrices de notre monde contemporain ? Comment aujourd’hui se réapproprier l’Histoire pour interroger notre devoir de mémoire ?

    Cette saison est un hommage au théâtre, à la vie, au vivant, à la reprise de la vie, à la puissance de l’imaginaire, aux acteurs et aux actrices.

    Cette année encore, chaque artiste de la saison s’approprie la charte graphique du TGP. Nous poursuivons notre désir de photographier le lien entre la fiction – que chaque spectacle défend cette saison – et le réel du territoire, à Saint-Denis et dans le département. Pour la saison 2021-2022, nous nous réapproprions les lieux du collectif, qui ont été fermés ces derniers mois. Nous investissons les restaurants, les cafés, les stades et équipements sportifs, les lieux associatifs et culturels. Cela nous interroge : comment notre monde est-il parvenu à continuer d’exister, privé de tous ces espaces de rassemblement, de ces endroits synonymes de plaisir ? Comment les projets de la saison s’inscrivent-ils, ensemble, dans une solidarité et dans un maillage collectif ? Faisons place aux lieux « du dedans », à ces espaces de réunion, ces abris de ville où l’intime et le public cohabitent !

    La jeunesse d’aujourd’hui aura également une place importante dans cette programmation avec Et moi alors ? – la saison jeune public –, mais aussi des créations directement destinées à des collégiens et des lycéens ainsi que le lancement de nos Premiers printemps. Chaque année au TGP, je souhaite programmer et soutenir une jeune artiste femme et un jeune artiste homme pour la création d’un tout premier spectacle.

    Cette saison se terminera avec un grand projet amateur, féminin et intergénérationnel. Il rassemblera les artistes associées du TGP : les actrices du Collectif In Vitro pour les ateliers d’improvisation, Leïla Anis pour l’écriture, et j’en partagerai la mise en scène avec Lorraine de Sagazan. Ce projet, Fille(s) de, rassemblera dix petites filles, dix adolescentes et dix femmes de Saint-Denis. Nous souhaitons que toutes ces femmes, ensemble, puissent raconter et dessiner un visage féminin multiple à travers notre création collective.

    Tout comme l’individu se construit au contact des autres, les artistes se construisent au contact de vous, le public. Cette saison sera celle des retrouvailles, de l’échange et du partage. À travers l’exploration profonde et sensible des émotions humaines, nous serons enfin réunis et nous nous réjouissons à l’idée de vous retrouver nombreux dès la rentrée !

    Belle saison 2021-2022 à toutes et tous !

    Julie Deliquet

    ” J’AI TOUJOURS AIMÉ LE MIXTE ENTRE L’IMAGINATION ET LA RÉALITÉ : VOIR SURGIR UNE VISION DANS UN CONTEXTE DOCUMENTAIRE. “

    Agnès Varda